Les nouveautés de WordPress 4.7 « Vaughan »

Leave a comment
WordPress
WordPress 4.7 - Vaughan

Pour les utilisateurs WordPress 4.7 apporte son lots de nouveautés comme à chaque fois dans le but de simplifier l’utilisation de l’outil.

Changements de l’éditeur

C’est sans doute là où les utilisateurs de WordPress passent la majeure partie de leur temps.

Après cette dernière mise à jour, les plus curieux auront remarqués des changements dans l’éditeur : les raccourcis claviers sont désormais affichés dans le sélecteur de style et dans les infobulles au survol des boutons de style pour le plaisir des rédacteurs.

Quelques boutons ont également changés de place : le sélecteur de style est passé dans la barre supérieure, le bouton de soulignement à été supprimé par défaut, et le style barré a été déplacé dans la barre inférieur.

Des changements somme toutes logiques au service du coté intuitif que WordPress combat depuis quelques années.

Un nouveau thème par défaut : Twenty Seventeen

Comme le veut la tradition de la communauté, un nouveau thème est publié chaque année en portant son nom.

Découvrez le thème Twenty Seventeen

Plutôt axé sur le coté corporate et moins sur la partie blogging. Le thème satisfera les débutants en WordPress : il vient avec du contenu « Starter » pour aider à la prise en main de WordPress en quelques minutes et la possibilité de personnaliser la page d’accueil en créant plusieurs sections.

Ce thème reste flexible et peut être utilisé pour un blog. La typographie a été soigné pour améliorer la lisibilité des textes.

Création de menu améliorée

Et si vous n’avez pas encore créé la page que vous voulez ajouter dans votre menu ? Vous n’aurez plus besoin de quitter le Customizer et annuler vos modifications pour créer une nouvelle page dans votre menu.

Une fois que vous aurez validé vos changements, de nouvelles pages seront créer automatiquement et n’attendant que vos contenus.

Ajouter du CSS personnalisé

Il peut vous arrivez parfois d’avoir quelques ajustements de mise en page à faire.

Grâce à la version 4.7 de WordPress, vous pouvez modifier l’aspect de votre site et voir les changements visuels en instantanée. Cet aperçu en direct vous permet de ne pas recharger la page pour voir vos modifications à l’écran en temps réel.

Prévisualiser les fichiers PDF

La gestion de votre bibliothèque de médias devient plus simple. Le téléchargement d’un fichier PDF générera un aperçu miniature du document. Vous distinguerez en un coup d’oeil vos documents pour mieux les organiser.

Modifier la langue dans votre tableau de bord

Votre site est sans doute déjà paramétrer dans un langue. Mais les collaborateurs de votre site préfèrent-ils cet affichage à leur langue natale ?

Chaque membres d’un site WordPress pourra selon ses affinités choisir la langue dans laquelle s’affiche son administration dans son profil utilisateur.


Coté développeur, la mise à jour de WordPress 4.7 en fait saliver certains.

WordPress et API REST

C’est sans doute le projet que les techniciens attendaient le plus depuis la dernière version. Cette mise à jour apporte des endpoints vers les articles, les commentaires, les termes, les utilisateurs, les méta et les paramètres.

Certains d’entre-vous utiliseront WordPress comme back-office uniquement et utiliseront en front-end d’autres technologies comme du JavaScript avec AngularJS ou ReactJS.

Voir la documentation de l’API REST de WordPress

Modèles pour les types de contenu personnalisé

Il était déjà possible de créer des modèles pour les pages en renseignant le fameux <?php /* Template Name: Example Template */ ?> en haut de vos fichiers. Cette fonctionnalité a été ouverte à tous les types de contenu. Les développeurs de thèmes apprécieront la souplesse avec la hiérarchie des modèles WordPress.

Encore plus de hooks et de fonctionnalités

Pour le bonheur de chaque développeur, les hooks WordPress permettent de modifier les comportements par défaut. Et là, c’est avec encore plus de fonctionnalités que WordPress 4.7 est livré.

Vous retrouverez la liste des nouveaux hook et des nouvelles fonctionnalités sur le Codex.

Comment installer un thème WordPress pour les débutants ?

comment 1
WordPress pour les débutants

Vous cherchez à installer un thème WordPress ? Comme tous les débutants, vous avez probablement entendu parler de thèmes gratuit ou payant. Comme vous prenez en main l’outil WordPress, vous voulez essayer autant de thème que possible jusqu’à trouvé le bon. Dans cet article, je vais vous détailler pas à pas les instructions pour savoir comment installer un thème dans votre CMS.

Installer un thème depuis l’interface d’administration de WordPress

Si vous chercher à installer un thème qui se trouve dans le répertoire des thèmes de WordPress.org, alors la chose la plus simple c’est de passer par l’administration de WordPress.

La première chose à faire c’est de vous connecter au back-office (l’administration) de votre site. Ensuite aller dans Apparence > Thèmes.

Une fois que vous êtes sur les pages des thèmes, cliquez sur le bouton « Ajouter » en haut de la page.

Sur la page suivante, vous pouvez choisir : Mis en avant, Populaires, Derniers en date, Favoris, vous pouvez chercher un thème spécifique ou un thème avec tel ou tel fonctionnalités aussi.

En fonction de votre recherche, vous verrez un thème ou une liste de thème qui correspond à vos critères.

Quand vous repérer une thème que vous voulez installer, déplacez votre souris au dessus de l’image. La boite de dialogue vous proposera d’installer ou de prévisualiser le thème. Allez-y, cliquez sur « Installer ».

Maintenant, WordPress va s’occuper d’installer votre thème et vous montrera un message vous confirmant l’installation.

{image}

Cliquez sur le bouton « Activer » et vous aurez mis fin à l’installation de votre thème avec succès.

En fonction du thème vous aurez peut-être que des options de réglages supplémentaires apparaitront soit dans le menu Apparence > Personnaliser, soit dans un panneau d’option séparé.

Uploader un thème WordPress depuis l’administration

La 1ère méthode que nous venons de voir ensemble ne couvre l’installation que thèmes gratuits issus du répertoire des thèmes de WordPress.org. Mais qu’en est-il si vous avez déjà acheter un thème via ThemeForest, ThemeLab, StudioPress ou iThemes, et que vous voulez l’installer ?

Cette technique est aussi valable pour un thème que vous avez récupéré au format .zip. Dans ce cas, vous utiliserez la méthode d’upload de fichier depuis l’interface d’administration de WordPress.

Commencez par télécharger la version .zip du thème que vous avez achetez depuis la marketplace.

Ensuite connectez-vous à votre back-office et cliquez dans le menu Apparence > Thèmes.

Une fois sur la page des thèmes, cliquez sur le bouton « Ajouter ».

Sur la page suivante, vous verrez en haut de la page le bouton « Mettre un thème en ligne », cliquez dessus.

Vous serez amené à uploader votre fichier .zip qui contient le thème que vous avez télécharger précédemment. Sélectionner votre fichier puis cliquez sur« Installer ».

Si WordPress reconnaît qu’il s’agit d’un thème, il s’occupera de copier les fichiers et vous indiquera le bon déroulement de l’installation.

{image}

Cliquez sur le bouton « Activer » et vous aurez fini d’installer votre thème avec succès.

Installer un thème WordPress via FTP

Si vous êtes plus à l’aise avec la technique et que vous voulez passez à la vitesse supérieure, vous pouvez apprendre à utiliser un logiciel de transfert FTP pour installer votre thème. Attention, ce n’est plus tout à fait pour les débutants car c’est une utilisation un peu plus avancée de WordPress.

Commencez par installer un logiciel de FTP, par exemple Filezilla. Configurez-le pour qu’il accède au serveur qui héberge votre site WordPress.

Dans la plupart des cas, votre site se trouvera dans un repertoire www. Si vous avez installé WordPress à la racine de votre hébergement, il vous suffira de naviguer dans les dossiers wp-content puis themes.

Décompressez votre fichier qui contient le thème précédemment téléchargé sur une marketplace. Si vous êtes bien situé dans wp-content/themes sur le serveur alors déposer votre dossier dézippé ici.

Comme pour les autres méthodes d’installation, rendez-vous dans l’administration de WordPress dans Apparence > Thème.

Vous devrez voir apparaître dans la liste des thèmes disponibles le vôtre. Survolez votre thème avec la souris puis cliquez sur le bouton « Activer ».

Si vous pensez qu’il manque des précisions dans cet article, faites-le moi savoir dans les commentaires.

Comment ajouter de nouveaux utilisateurs et auteurs dans son blog WordPress ?

Leave a comment
WordPress pour les débutants

Vous voulez ouvrir votre blog et permettre à d’autres utilisateurs de contribuer à votre site ?

WordPress intègre un sytème de gestion des utilisateurs qui permet notamment de gérer des rôles et des capacités différentes. Vous pouvez facilement limiter des accès à certaines parties du back-office ou contrôler les actions de tel ou tel personne.

Ajouter un nouvel utilisateur sur votre site WordPress

Deux solutions s’offrent à vous pour laisser de nouveaux collaborateurs vous rejoindre :

  1. Cocher la case « Tout le monde peut s’enregistrer » dans les réglages de WordPress
  2. Ajouter manuellement un utilisateur depuis le menu « Utilisateurs » dans l’interface d’administration

La première méthode permettra a quiconque de s’inscrire sur votre site. Cela devient utile lorsque vous invitez un grand nombre de personnes à contribuer.

Si vous souhaitez créer un compte pour seulement quelques utilisateurs alors passez par l’interface de WordPress.

Depuis l’administration du site, cliquez sur Utilisateurs > Ajouter.

Vous devez d’abord fournir un identifiant, choisissez quelque chose de simple à retenir pour votre utilisateur. Par exemple, vous pouvez utiliser son prénom suivi de son nom tout attaché ou encore les 3 premières lettres du prénom suivi des 3 premières du nom.

Ensuite, saisissez l’e-mail de votre utilisateur. C’est sur cette adresse que vous pourrez choisir d’envoyer le mot de passe. Elle servira aussi en cas d’oubli du mot de passe ou pour recevoir des notifications.

Ces champs ne sont pas obligatoires, mais vous pouvez renseigner le prénom et de le nom de famille de la personne que vous souhaitez ajouter. Dans la plupart des cas, vous retrouverez ces informations dans la section auteur d’un article ou d’une page.

Par défaut, WordPress génère un mot de passe à la volée, quelque chose comme ça : sXevZDEK$T1MMCHIh#9ok!ND. Je vous recommande de laisser cette chaine de caractère bizarre, votre contributeur aura la possibilité de modifier son mot de passe s’il ne lui convient pas. L’idée est bien entendu de garder une certaine sécurité sur votre site.

En dessous du champ « Mot de passe », vous pouvez envoyer un message au nouvel utilisateur à propos de la création de son compte.

La dernière option consiste à attribuer un rôle à votre nouvel utilisateur. Chaque rôle dispose de fonctionnalités différentes. L’administrateur aura tous les droits, en revanche, l’abonné aura des restrictions quant à la création de contenu par exemple. Choisissez un rôle en fonction des tâches que votre utilisateur fera sur votre site.

Comprendre les capacités et les rôles des utilisateurs

WordPress n’arrive encore une fois pas tout nu, puisque vous verrez 5 rôles apparaître dans la liste déroulante :

  • Administrateur
  • Éditeur
  • Auteur
  • Contributeur
  • Abonné

Vous retrouverez la liste exhaustive des capacités de chaque rôle dans WordPress sur le codex.

Administrateur

Comme dit, l’administrateur à tous les droits. Ne réservez ce rôle que pour des personnes de grande confiance. Ils pourront installer des plugins, modifier le thème, ajouter, modifier ou supprimer tous les contenus du site y compris d’autres administrateurs.

Éditeur

L’éditeur aura un contrôle éditorial sur le site. Les utilisateurs ayant ce rôle ne peuvent pas accéder aux réglages du site. Ils n’ont ni accès aux thèmes, ni aux plugins. Cependant, ils sont à même de publier ou rectifier le contenu de tout le monde.

Auteur

Les auteurs ont la capacité d’ajouter, de modifier ou de supprimer leur propres articles. Même s’ils découvrent des coquilles, ils n’auront pas les droits suffisants pour corriger les fautes d’un autre auteur.

Contributeur

Contrairement aux auteurs, les contributeurs ne peuvent pas publier leurs articles. Ils sont mis en attente de relecture ou en brouillon avant d’être publié par un utilisateur ayant le rôle suffisant.

Abonné

L’abonné peut simplement maintenir son profil à jour. Ce rôle est généralement utilisé lorsque les utilisateurs sont obligés de se connecter pour soumettre des commentaires.

La gestion des utilisateurs dans WordPress

En tant qu’administrateur, il vous est possible d’ajouter ou supprimer des utilisateurs sur votre site quand vous le souhaitez. Vous pouvez également modifier toutes les informations d’un profil y compris le mot de passe.

Pour les plus téméraires, il existe d’autres options ou vous pouvez étendre et personnaliser les fonctionnalités du système de gestion des utilisateur de WordPress. Vous pouvez créer des capacités pour les rôles utilisateur prédéfinis ou même créer vos propres rôles. Il est possible d’ajouter des champs supplémentaires pour vos profils pour les enrichir et définir les réseaux sociaux sur lesquels vos utilisateurs sont présents par exemple.

J’espère que vous réussirez à gérer vos utilisateurs à la suite de cet article. Si ce n’est pas le cas je vous invite à poser vos question en commentaires, j’y répondrais avec plaisir.

Quelle est la différence entre Articles et Pages dans WordPress ?

Leave a comment
WordPress pour les débutants

Les débutants confondent souvent les articles et les pages. Une fois installé WordPress embarque 2 types de contenu : les pages et les articles. Mais comment choisir entre les deux ? Sans connaître la différence entre les articles et les pages, vous êtes en droit de vous demander quand utiliser plus l’un plutôt que l’autre ?

Les articles

Si votre site internet est articulé autour d’un blog, alors vous utiliserez les articles dans la majorité des cas. Si les contenus de vos articles sont des informations ponctuelles alors les articles seront adaptés. Par défaut, les articles sont listés par date du plus récent au plus ancien sur la page d’accueil de votre blog. De par cet ordre chronologique, il est nécessaire de faire attention au moment où vous publiez votre contenu. Les articles les plus anciens seront ensuite archivés par mois puis par année. Plus le contenu devient vieux, plus l’internaute doit aller fouiller pour le retrouver. Vous avez aussi la possibilité d’organiser votre contenu avec des catégories ou des étiquettes.

C’est parce que les articles de WordPress sont publié à un moment précis et daté, qu’ils sont agrégés dans un flux RSS. Cela permet à vos lecteurs de s’abonner à votre flux RSS et d’être averti de la sortie d’un nouveau contenu. Vous pouvez utilisez ces flux RSS pour délivrer une série d’e-mails avec MailChimp, par exemple. Vous pouvez créer une newsletter journalière ou hebdomadaire à laquelle votre cible pourra s’abonner. Le coté instantanée et daté des articles en font un élément très social. Vous avez pléthore de plugins de partage sur les réseaux sociaux qui permettront à vos utilisateurs de faire écho à vos contenus dans leurs réseaux comme Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, etc.

Les articles encouragent la conversation. Pour cause, ils intègrent les commentaires par défaut, la possibilité à vos visiteurs de donner leur avis sur un sujet précis. Au besoin via le menu Réglages > Discussion vous pouvez affiner et désactiver les commentaires sur les anciens messages si vous le souhaitez.

Les pages

Les pages sont destinées à accueillir des informations statiques qui seront encore valables dans plusieurs mois, du type mentions légales, à propos, politique de confidentialité, contact, etc. Bien que la date de publication soit stockée dans la base de données de WordPress, les pages sont des entités intemporelles. Par exemple, la page à propos n’est pas censé expirer. Bien entendu vous pouvez revenir en arrière à tout moment, corriger des fautes d’orthographe ou faire des mise à jour de contenu, mais les chances d’avoir une page à propos 2016, une autre à propos 2017, … est très rare. C’est aussi parce que la temporalité n’importe peu dans le contenu que les pages ne sont pas inclus dans le flux RSS par défaut.

Elles n’ont pas pour but de devenir virales dans la plupart des cas, c’est pourquoi les fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux et les commentaires seront absentes. Vous ne voulez pas que vos internautes commente votre page de contact ou vo mentions légales. De la même façon, vous ne voulez sans doute pas que vos utilisateur partage vos conditions générales de ventes ou votre politique de confidentialité.

Contrairement au articles, les pages sont hiérarchiques. Par exemple, vous pouvez créer des sous-pages pour une page donnée. Cette fonctionnalité permet d’organiser les pages entre elles et de leur assigner des templates communs.

WordPress permet de créer des modèles de pages personnalisés en utilisant votre thème. Cela permet aux développeurs de personnaliser l’apparence de chaque page lorsque cela est nécessaire. Dans la plupart des thèmes, les articles et les pages se ressemblent. Mais quand vous utilisez vos pages pour créer des landing pages ou des galleries alors les modèles de pages vous seront très utiles.

Articles vs. Pages

Les fonctionnalités de ces 2 types de contenu peut être améliorer avec des plugins ou à l’aide d’un développeur. Voici la liste des différences entre articles et pages lorsqu’ils sont utilisés par défaut dans WordPress :

  • Les articles sont datés, les pages sont intemporelles
  • Les articles ont une visée sociale, les pages non
  • Les articles peuvent être classés (categories ou étiquettes), les pages sont hiérarchiques
  • Les articles sont inclus dans le flux RSS, les pages non
  • Les pages peuvent avoir leur propre modèle, les articles non

Vous hésitez encore entre articles ou pages ? Posez moi votre question en commentaires, j’essaierais d’éclaircir vos derniers doutes.

Comment ajouter des catégories et sous-catégories à WordPress ?

Leave a comment
WordPress pour les débutants

WordPress offre par défaut la possibilité de trier votre contenu en catégories, tags. La principale différence entre les catégories et les étiquettes est que les catégories sont hiérarchiques, oui vous pouvez ajouter des sous-catégories quoi… Dans cet article, nous allons voir comment ajouter des catégories et sous-catégories dans WordPress.

Différence entre catégorie parente et enfant dans WordPress

Les catégories sont souvent utilisé non seulement pour trier votre contenu, mais également pour concevoir une structure de site approprié et sémantique.

Supposons que vous créez un site autour de l’automobile qui présente différentes voitures. Vous voudrez peut-être que les utilisateurs soit en mesure de trouver des voitures par marque et par modèle.

Par exemple, vous pouvez ajouter Renault et ensuite publier des articles sur la Clio, Mégane, Twingo, Scenic, etc. C’est ici qu’on voit apparaitre une première notion. La marque Renault deviendrait une catégorie parente, et les modèles des catégories enfants.

{image}

Il est important de noter qu’un article assigné à une catégorie enfant n’a pas besoin d’être aussi dans la catégorie parente. Par exemple, si vous affectez la catégorie Twingo à votre article qui est une sous-catégorie de Renault, alors vous êtes libre de choisir si vous voulez que votre article soit assigné à la fois au deux catégories ou tout simplement à la catégorie enfant.

Si vous choisissez d’écrire un article dans une catégorie enfant, mais pas dans la catégorie mère, votre billet de blog apparaîtra uniquement sur les pages d’archives de la sous-catégorie en question. C’est particulièrement utile lorsque vous voulez éviter le duplicate content. Le dupli… quoi ?

Supposons que vous avez créé une catégorie mère Peugeot et elle n’a qu’une seule catégorie enfant, 208. Maintenant, si vous déposez un article dans les deux catégories parente et enfant, les pages d’archives des deux catégories seront complètement identiques. C’est ça, le duplicate content !

Cela dit, nous allons jeter un oeil à la façon d’ajouter des catégories et des catégories d’enfants dans WordPress.

Ajouter une catégorie dans WordPress

Vous pouvez ajouter une nouvelle catégorie dans WordPress lors de l’écriture d’un article. Sur l’écran d’édition du billet de blog, faites défiler jusqu’à la metabox « Catégories » et cliquez sur Ajouter un nouvelle catégorie.

{image}

Vous pouvez également ajouter une nouvelle catégorie sans modifier d’article. Il suffit d’aller depuis la navigation principale dans Articles > Catégories puis ajoutez votre nouvelle catégorie. Cette méthode est particulièrement utile, si vous voulez créer toutes vos catégories d’un coup avant de publier du contenu.

Comment ajouter une sous-catégorie ?

Vous pouvez modifier les catégories enfants de la même façon que vous avez ajouté vos catégories parentes. Sur la page d’édition d’article, faites défiler jusqu’à la section « Catégories » et cliquez sur le lien Ajouter un nouvelle catégorie. Cela vous montrera un champ de texte pour ajouter le nouveau nom de la catégorie et un menu déroulant pour sélectionner la catégorie mère.

{image}

De même, vous pouvez également visiter la page Articles > Catégories. Ajoutez le nom de votre sous-catégorie, puis sélectionnez la catégorie mère dans le menu déroulant Catégorie parente.

Afficher vos catégories dans la barre latérale de WordPress

Votre thème WordPress affiche automatiquement les catégories dans chaque article. Pour afficher toutes vos catégories dans la barre latérale de votre blog, vous devez aller dans Apparence > Widgets. Glissez et déposez le widget « Catégories » de la liste des widgets disponibles dans la barre latérale.

{image}

Dans les paramètres du widget, cochez l’option Afficher la hiérarchie et cliquez sur le bouton Enregistrer. Visitez votre site et WordPress listera vos catégories avec les sous-catégories alignées sous la catégorie parente.

J’espère que cet article vous à aidé à apprendre comment ajouter des catégories de toute sorte dans WordPress. S’il vous reste des interrogations faites-en part en commentaires.

Comment faire pour installer WordPress via FTP ?

comment 1
WordPress pour les débutants

Avant d’installer WordPress, vous aurez besoin d’un nom de domaine et d’un hébergement Web avec un accès à une base de données. WordPress est connu pour s’installer en moins de 5 minutes. Pour une installation manuelle, vous aurez besoin d’un client FTP.

Télécharger WordPress

La première chose que vous devez faire est de télécharger la dernière version de WordPress. Décompressez le fichier, et utiliser votre logiciel FTP pour transférer les fichiers sur votre hébergement dans le répertoire de votre choix.

Transférer WordPress avec Filezilla

Si vous souhaitez installer WordPress sur votre nom de domaine racine (comme exemple.com), alors vous avez besoin de transférer les fichiers de WordPress dans le répertoire racine de votre site web. Généralement, ce répertoire est appelé /public_html/ ou /www/.

Si vous souhaitez installer WordPress dans un sous-dossier (comme exemple.com/blog), puis le télécharger dans un dossier /www/blog/.

Configurer la base de données pour WordPress

Il suffit d’aller à l’URL où vous avez installé WordPress. Si elle est sur le domaine principal, entrez votre nom de domaine dans votre navigateur préféré, comme exemple.com ou www.exemple.com.

Installation de WordPress

Cliquez sur le bouton « C’est parti ! ».

Selon les fichiers d’installation que vous aurez choisi, vous atterrirez sur une page où sélectionner votre langue. Choisissez une langue, pour que le reste de l’installation soit affiché dans votre langue favoris. Vous pouvez utiliser n’importe quelle langue en attendant, puis la changer plus tard.

Cliquez sur le bouton « Continuer ».

Normalement, WordPress va maintenant vous dire qu’il aura besoin de votre nom de base de données, mot de passe et des informations de connexion à MySQL.

configuration-bdd-wordpress

Remplissez les informations puis cliquez sur le bouton « Valider ». WordPress va maintenant se connecter à votre base de données et vous montrera un message de réussite.

WordPress va maintenant créer des tables dans votre base de données et ensuite vous envoyer à l’étape suivante de l’installation.

Configurer WordPress

Maintenant, vous devez fournir des informations pour WordPress pour configurer votre site. Cela inclut le titre du site, le nom d’utilisateur, le mot de passe et l’e-mail de l’administrateur.

Réglages WordPress

Si vous ne voulez pas que votre site soit visible aux moteurs de recherche, vous pouvez cocher la case pour empêcher que Google ne voit votre site. Plus tard, quand vous serez prêt, vous pourrez changer ce paramètre. Si vous n’êtes pas sûr de savoir quoi faire, alors tout simplement laisser la décochée.

Après l’installation de WordPress

Maintenant que vous avez réussi à installer WordPress, voici quelques petites choses pour bien commencer avec votre nouveau site.

Choisir un thème

L’aspect visuel de votre site WordPress est contrôlé par des thèmes.

Il y a des milliers de thèmes WordPress disponibles pour vous de choisir. Avec autant de choix, cela peut devenir un peu déroutant pour les débutants. Une fois votre choix fait, n’hésitez pas à consulter l’article comment installer un thème WordPress ?

Installer et utiliser des plugins WordPress

La vraie puissance de WordPress provient de la multitude de plugins existants. Ces plugins vous permettent d’étendre votre site WordPress en ajoutant de nouvelles fonctionnalités et caractéristiques.

Il y a plus de 45000 plugins disponibles dans le répertoire d’extensions de WordPress. Certains plugins sont disponibles à partir de sites tiers comme par exemple des plugins payants.

Si vous vous demandez quels plugins installer, jetez un oeil à notre section plugins WordPress.

Apprendre WordPress

WordPress est le CMS le plus facile à utiliser sur le marché. Des millions de personnes partout dans le monde l’utilisent chaque jour. Cependant, de temps en temps, vous aurez peut-être besoin d’aide, n’hésitez pas à me contacter.